jeudi 4 décembre 2008

Alfons Walde (1881-1858)


Alfons Walde, peintre et graphiste autrichien (1881-1958) a un peu côtoyé, autour de 1910, le milieu artistique viennois dominé par des monuments comme Gustav Klimt ou Egon Schiele.
Après la Grande Guerre, où il servit comme chasseur alpin de l'armée impériale, il se retirera à Kitzbühel, dans son Tirol natal.
Là, davantage influencé par les tableaux onirique du peintre suisse Ferdinand Hodler, Il y a développé une peinture originale au graphisme puissant qui n'est pas sans rappeler celle de son aîné Albin Egger-Linz (1868-1926).


Paysans robustes ou skieurs sveltes peuplent une montagne omniprésente. La neige, épaisse, recouvre abondamment son œuvre.


Outre sa peinture très empâtée, cet architecte de formation a réalisé, dans les années 20, de nombreuses affiches faisant la promotion des sports d'hiver naissants.


Ce peintre très connu en Autriche pour avoir introduit les loisirs alpins dans la peinture, l'est déjà moins pour ses scènes villageoises ordinaires et ses croquis. En témoignent aussi ces deux "modestes" dessins aux crayons de couleurs.

Thèmes traditionnels, talent évident de dessinateur et graphisme affirmé donnent aux images d'Alfons Walde un incontestable air de famille avec la démarche de Mathurin Méheut en Bretagne. Tous deux ont pris conscience que le xxème S. serait marqué par une grande mutation de la société rurale et sont partis collecter les scènes de la vie traditionnelle rurale avant qu'elles ne disparaissent et ont laissé un corpus aussi intéressant pour leur forme artistique que pour leur fond historiographique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire