mardi 23 juin 2020

Mont Valier

Le Mont Valier
Première rando sur deux jours depuis qu'on a recouvré la possibilité d'aller à plus de 100km.
Le Mont Valier n'est pas le point culminant d'Ariège (2838m) mais sa forme caractéristique de pyramide et sa position légèrement avancée sur la chaîne frontière le rendent reconnaissable entre tous et lui confèrent une aura qui fait la fierté du Couserans et de l'Ariège en général.
Le pic de la Pala de la Clavera depuis la cabane de Caussis
Cette randonnée "incontournable" était la destination idéale. Elle était à la fois sportive et je pourrais enfin fouler le sommet d'un pic qui figurent dans un grand nombre de mes croquis ariégeois.
Les 1300m de montée au refuge se sont déroulés dans les brumes à partir de la cascade de Nérech, c'est à dire le plus gros du trajet.
l'étang Rond
Frustré de n'avoir fait que 4 croquis pendant cette montée j'espérais bien me rattraper le soir. Hélas, l'horizon était bouché par les nuages montés de la vallée et je ne verrais pas les légendaires couchers de soleil de la terrasse des Estagnous. Pourvu que la météo soit plus clémente le lendemain pour l’ascension du Valier et… pour remplir mon carnet !
Mer de Nuages
Mon vœu a dû être entendu car j'ai pu croquer la mer de nuages dès le petit déjeuner.
La montée au col de Faustin se fait facilement, pas même ralentie par deux névés à la neige tendre.
Et pour compenser l'effort, l'arrivée au col offre une vue éblouissante, des deux côtés avec une vue ateignats les confins du département de l'Ariège.
À l'ouest, l'alignement des grands pics du Couserans : Barlonguère, Mail de bulard, Maubermé ainsi que les étangs Long et Rond.
Col de Faustin, vue vers le Montcalm
À l'est (croquis ci-dessus), la vue plongeante sur les pâturages d'Aula et le col de Pause, le mont Rouch, la massif de Bassiès puis celui du Montcalm et au fond la montagne de Tabe et la vallée d'Orlu.
Au sommet du Valier
Mais parvenu au sommet, le regard bondit hors du département et s'étend du Carlit au Pic du Midi de Bigorre. On peut voir les plus hauts sommets andorrans la Coma Pedrosa, le Val d'Aran dominé par le parc d'Aigüestortes (les Encantats), puis le seigneur Aneto et la Maladeta, et plus loin les Posets et le Luchonnais. Sans parler des pics voisins déjà cités.
Toujours au sommet du Valier
Il fait un soleil radieux et peu de vent, il n'y a bien que l'horloge pour de me pousser à redescendre.
La descente au refuge ne me prend pas une demi-heure.
Les étangs Long et Rond
Je m'attable sur la terrasse pour croquer quelques vues alentours (le Valier, les deux étangs et le refuge surmonté de la couronne de granite du cap de Pouech). Cette fois ce sont les brumes montante qui écourteront mon séjour. Mais en termes de croquis j'ai rattrapé mon retard : 10 croquis pour le deuxième jour, soit 14 en tout.
Le refuge des Estagnous
Cette visite au refuge des Estagnous et les informations de Stéphane Amiel, un des 2 gardiens, m'ont permis de découvrir toutes les possibilités de traversées et de boucles dans cette belle vallée du Ribérot comme le chemin transfrontalier Pass Aran qui relie 5 refuges de part et d'autre de la ligne de partage des eaux.
Pic des 3 Comtes, Tuc Blanc et Tuc des Hèches

Aucun commentaire:

Publier un commentaire