dimanche 15 février 2009

Concours International de gravure d'épargne d'Albi 2

Je grave ensuite une seconde épreuve reprenant plus ou moins les 4 même tons imprimés selon le même principe.
Le même bleu ciel "opaque"Ensuite toujours un jaune transparent, moins citron, plus doréPuis un rose saumoné pâle (le plus possible) qui forme un orange sur le jaune et assombrit les verts.et enfin, le même gris bleuté pour finir.
Certes, les scans ne sont pas très fidèles, mais le résultat est satisfaisant. Cette vue du verso de l'épreuve montre bien la trop forte pénétration de l'encre taille douce dans les fibres du papier japonais.Pour améliorer cela je pense qu'il faut utiliser une encre à base d'eau transparente ou de l'aquarelle (ou des pigments) avec un médium transparent un peu pâteux. Je peux aussi utiliser la technique traditionnelle japonaise d'estampes sur bois appelée Moku Hanga. On utilise un médium à base de farine de riz et des pigments minéraux ou végétaux qu'on applique au moyen d'une brosse.
En tous cas la série est commencée et je pense déjà à la prochaine…
En revanche, mes épreuves ont été emballées et expédiées au concours international de la biennale de gravure en relief d'Albi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire