vendredi 9 octobre 2020

Croquis au tribunal

Le procès de l'affaire Amandine Estrabaud a débuté le jeudi 8 octobre 2020 au tribunal d'assises d'Albi. L'enlèvement et le meurtre supposés de cette jeune femme à Roquecourbe en 2013 serait l'œuvre de Guerric Jehanno, une de ses connaissances, un homme taiseux et rustre. J'ai été invité à dessiner la deuxième journée d'audience pour France 3 Occitanie.

Croquer les protagonistes d'un tribunal, magistrats, avocats, accusé, témoins, depuis un siège au milieu du public n'est déjà pas une chose facile. Aujourd'hui, avec un nombre de places limité, en portant un masque qui provoque de la buée sur mes lunettes, dessiner des personnes au visage aussi dissimulé pas des masques était un véritable défi.

Courtroom sketching

The trial of the Amandine Estrabaud case began on Thursday, October 8, 2020 at the Albi Assize Court.
The supposed kidnapping and murder of this young woman in Roquecourbe in 2013 could have been done by Guerric Jehanno, one of her acquaintances, a silent and boorish man.


I was invited to draw during the second day of audience for the regional TV channel. Sketching the protagonists of a court, magistrates, lawyers, accused, witnesses, from a seat in the middle of the public is already not an easy task.


Today, with a limited number of sitting places, by wearing a mask causing fogging on my glasses, drawing people with faces also concealed by masks was a real challenge.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire