dimanche 1 juin 2008

Dans mon carnet...

Alors que le besoin d'enfiler les chaussures de montagne, d'empoigner le piolet et de chausser les crampons monte lentement en moi depuis quelques semaines, je commence à repérer les lieux de la prochaine rando de printemps.
L'an dernier elle fut un peu courte (4 jours) et contrariée par le mauvais temps, mais j'en ai rapporté quelques croquis, d'excellents souvenirs et une envie intacte de repartir.
Le premier jour, en partant de Superbagnères avec un temps superbe, nous avons rejoins le refuge d'Espingo en passant au dessus du lac d'Oo.
Mais le lendemain le programme était chamboulé à cause de l'enneigement tardif et instable. Au lieu de passer le col inférieur de Litérole et de descendre ensuite jusqu'au refuge de la Rencluse avec l'Aneto en projet, nous avons rebroussé chemin.
Descente aux Granges d'Astau, suivi d'un petit rafraichissement de la tête aux pieds lors du franchissement du val d'Esquierry.
Le troisième jour, après une nuit idyllique dans la cabane de l'Ourtiga,…
…nous rejoignons Loudenvielle.
L'après midi un saut en voiture nous ramène aux Hospices de France.
De là, nous remontons la vallée de la Frêche pour trouver une cabane pour la nuit.
Pour le dernier jour, nous gravissons le Port de Vénasque pleins de regrets.
Déjà il faut repartir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire