dimanche 4 juillet 2021

Procès du meutrier de Patricia Bouchon

Nouvelle séance de croquis d'audience lors du procès en appel du meurtrier de Patricia Bouchon, la joggeuse de Bouloc. 


Ce fait divers avait défrayé la chronique le 14 février 2011, jour de la Saint Valentin, quand Patricia Bouchon avait disparu lors de son footing quotidien (très) matinal sur les chemins de Bouloc. Six semaines plus tard son corps était retrouvé à 10km du lieu de sa disparition. 

 

Ne disposant d'aucune trace d'ADN les enquêteurs ont pourtant trouvé en la personne de Laurent Dejean le probable auteur de cet acte. Ni son emploi du temps, ni sa personnalité impulsive ne rattrapent ses déclarations incohérentes. 


Condamné en première instance à 20 ans de réclusion criminelle malgré la demande de relaxe de l'avocat général faute de preuves, il est jugé aujourd'hui en appel au tribunal d'Albi. Cet homme me rappelle dans son attitude un autre prévenu dont j'avais croqué le procès l'an dernier ici même, Guerric Jehanno. 

 

Ce dernier a lui été condamné à 30 ans, malgré l'absence de corps, pour l'enlèvement, la séquestration, le viol puis le meurtre d'Amandine Estrabaud. Le hasard fait que ces deux hommes partagent actuellement la même cellule. Il y a là-dedans quelque chose de glaçant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire